Amendes liées à la carte grise : les connaissez-vous ?

En France, dans des circonstances normales, la conduite sans carte grise est interdite. Effectivement, vous devez disposer d’une carte grise pour circuler sur la voie publique. Sinon, vous risquez des amendes. Par conséquent, il est important de comprendre les infractions existantes et les amendes associées à ce dossier d’enregistrement.

 

Tout d’abord, qu’est-ce qu’une carte grise ?

La carte grise est un document de circulation, qui ressemble un peu à la carte d’identité d’un véhicule. Par conséquent, chaque propriétaire de voiture doit détenir un certificat d’immatriculation délivré par le comté où il réside.

L’article R322-1 du code de la route stipule que le propriétaire de tout véhicule automobile, remorque (autorisant une charge totale supérieure à 500 kg) ou semi-remorque est tenu d’immatriculer son véhicule.

Dans le cas d’une inspection de police, si le propriétaire n’a pas de certificat d’immatriculation, ou met le véhicule en circulation sans certificat d’immatriculation, il est considéré qu’il y a une infraction au code de la route.

 

Les contraventions

Sous le contrôle de la police, le défaut de produire un certificat d’enregistrement constitue un délit.

Selon les circonstances, ce type de crime peut être considéré comme un crime au premier ou au quatrième degré :

  • Omission de produire le certificat d’enregistrement : violation au premier degré. Le propriétaire doit présenter son certificat d’immatriculation dans les 5 jours, faute de quoi il sera reclassé en infraction de catégorie 4 ;
  • Mise en circulation sans certificat d’immatriculation : la quatrième catégorie d’infractions ;
  • Le véhicule est détruit sans remise du certificat d’immatriculation au centre VHU agréé : infraction de type IV ;
  • L’adresse sur le certificat d’immatriculation n’a pas changé : la quatrième catégorie de délit.

Selon le type de contravention, le montant forfaitaire des amendes variera, allant de 11 euros à 135 euros.

Vous devez renouveler votre carte grise ? cliquez ici.

 

Que dit la loi sur ces amendes ?

Le Code de la Route stipule non seulement les obligations liées à l’immatriculation des véhicules, mais également les types d’amendes applicables. Ainsi, par exemple, l’article R322-7 prévoit le délai de mise à jour des documents d’immatriculation des véhicules lors d’un changement de résidence. La loi routière fixe également des délais pour le changement de titulaire, le transfert d’immatriculation ou la demande de duplication des cartes d’immatriculation. Le non-respect de ces délais entraînera une amende forfaitaire de catégorie 4.

L’article R233-1 prévoit au deuxième alinéa de son premier alinéa l’obligation de pouvoir produire le certificat d’immatriculation sous contrôle de police. Si vous n’êtes pas en mesure de produire l’original, vous pourriez être condamné à une amende pour un uniforme de niveau 1. En outre, ceux qui ne produisent pas le certificat d’enregistrement dans le délai imparti s’exposent à des amendes et à des amendes de niveau quatre.

 

Contestation d’une amende : est-ce possible ?

Des objections aux amendes liées aux documents d’immatriculation des véhicules peuvent être déposées. Ce processus peut être effectué en ligne ou en postant le formulaire de plainte ou le formulaire de demande d’exemption dans les 45 jours suivant la date indiquée sur l’avis.

 

 

Pour plus d’articles, visitez nos blogs.

Vous aimerez aussi...